Matériaux isolants à base de mycélium : identification d’espèces candidates

  • Nina Gazal Université Paul Sabatier Toulouse
Keywords: Ganoderma, hydrolases glycosidiques, activité auxiliaire, conductivité thermique

Abstract

Le mycélium des champignons sécrète des enzymes actives en carbohydrates (CAZymes) impliquées dans la dégradation des parois pectocellulosiques des végétaux. Il se nourrit donc par absorption des composés organiques présents dans le substrat sur lequel il se développe. Ce faisant, il intervient dans la liaison des fibres du substrat, jouant le rôle de liant. La présence de CAZymes va conditionner la capacité d’une espèce à dégrader un substrat selon sa composition. Les substrats ligneux apportent de la rigidité au composite à base de mycélium ce qui peut être intéressant pour ses propriétés mécaniques. Le travail de bioinformatique réalisé dans cette étude a permis d’identifier une liste de 98 espèces de champignons saprotrophes dont le protéome présente des CAZymes impliquées dans la dégradation de la lignocellulose. Parmi ces espèces, Ganoderma lucidum a été utilisé pour réaliser et caractériser des composites associés à de la chènevotte. Le matériau développé est léger et la valeur de conductivité thermique suggère que ce composite puisse être utilisé comme isolant dans le bâtiment malgré des performances mécaniques relativement faibles.

Published
2022-05-15
How to Cite
Gazal, N. (2022). Matériaux isolants à base de mycélium : identification d’espèces candidates. Academic Journal of Civil Engineering, 40(1). https://doi.org/10.26168/ajce.40.1.93
Section
RUGC 2022 Prix René Houpert